dimanche 1 décembre 2013

LES 400 VULVES DE JAMIE McCARTNEY

"La grande muraille des vulves" 

une oeuvre en 10 panneaux , une sculpture murale monumentale du plasticien britannique Jamie McCartney.  Une vision fascinante et révélatrice , très loin de la pornographie ou de l'art érotique, son travail se veut avant tout éducatif. 

"Ce n'est pas vulgaire , juste des vulves" , explique l'artiste . "L'art crée la conscience sociale et veut inviter les gens à s'arrêter, à regarder, à s'interroger. Il s'agit de capter l'attention  pour éduquer et montrer aux femmes qu'elles ressemblent vraiment à la normale. Pour beaucoup trop d'entres elles, leur apparence génitale est une source d'anxiété et j'étais dans une position unique pour faire quelque chose."

L'artiste a fait des moulages de vulves sur des femmes bénévoles de 18 à 76 ans, entre autres des jumelles , des transgenres, des mères et filles, d'autres avant et après un accouchement. 

Décrit comme "les Monologues du Vagin de la sculpture" cette pièce se veut destinée à changer la vie des femmes pour toujours.

La vulve et les lèvres sont aussi différentes que les visages. McCartney espère que ce travail aidera à lutter contre la croissance exponentielle de ces dernières années des labiaplasties ou nymphoplasties. Cette façon de créer des sexes parfaits marque une tendance inquiétante où l'esthétisme et les pratiques sexuelles sont malheureusement calquées sur la pornographie par manque d'une réelle éducation sexuelle.













4 commentaires:

  1. Difficile de se pencher sur une vulve précise.
    Elles sont toutes belles et si différentes.....

    RépondreSupprimer
  2. en sculpture ce serait le mur des vulves

    RépondreSupprimer
  3. Super j'adore la grande muraille des vulves elles ont toutes leur charme ! !

    Si ça peu aider certaines femmes complexées et d'éviter qu'elles se fasse raboter les petites lèvres...

    RépondreSupprimer
  4. Ca me rassure un peu, au final je le rends compte en tant que femme complexee que je ne trouve pas ca si moche des levres qui depassent, cest simplement une peur du regard des autres. De toute facon, je sais que moi je ne jugerais jamais mon homme sur son sexe, alors je nai plus qu'a en trouver un qui pourra en dire autant !

    RépondreSupprimer