mardi 12 novembre 2013

EST CE QUE JE JOUIS COMME TOUT LE MONDE ?

Contactée par Daisy pour répondre à Jeanne

sur le blog étudiant "Qu'est que j'en sexe" :  

Est-ce que je jouis comme tout le monde ?

eau
« Bonjour, quand je fais l’amour avec mon copain, il m’arrive parfois d’avoir l’impression de me faire pipi dessus quand j’ai un orgasme… C’est très gênant surtout que je ne sais pas pourquoi ça m’arrive et je ne sais même pas ce que ça signifie. Est-ce que j’ai un problème ? Ou est-ce que ça arrive à tout le monde ? J’aimerais avoir des réponses… Comme ça, je pourrai aussi en parler ouvertement à mes partenaires et leur dire ce qu’il en est. Merci d’avance »
Jeanne, 19 ans

CE QU’ILS EN PENSENT 
Martin, 22 ans : « J’ai couché une fois avec une fille à qui c’est arrivé. Sur le moment, c’est étrange… On se demande ce qui se passe. Et puis après, on s’habitue. J’ai recouché plusieurs fois avec elle par la suite, et ça ne lui arrivait pas à chaque fois. En tout cas, rien d’anormal là-dedans, chacun jouit comme il peut ;)  »
Joyce, 24 ans : « A mon avis, après avoir lu ton témoignage, j’ai bien l’impression que tu as la chance de connaître les joies de l’éjaculation féminine… C’est encore hyper tabou en France (et ailleurs) mais ça existe vraiment. Je ne suis pas spécialiste mais j’ai déjà été en couple avec une fille qui avait les mêmes « symptômes » que toi. Je trouvais ça super flatteur d’arriver à la faire jouir à ce point. Et puis, ce n’était pas sale du tout : inodore, incolore mais chaud… »

L’AVIS DE NOTRE EXPERTE : Marie-Noëlle LANUIT, sexothérapeute et spécialiste du plaisir féminin

Chère Jeanne,
Tu as la chance de vivre « l’effet source », tu es une femme fontaine ! C’estFrédérique Gruyer qui est à l’origine de ce joli terme si poétique. Elle est psychanalyste et psycho sexologue. Elle l’a écrit en sous-titre de son livre « Ce paradis si violent » paru en 1984. Pour faire simple, disons que tu possèdes la totalité de ton pouvoir orgasmique naturellement … alors que bien des femmes le recherche !
Alors tu te demandes d’ou vient cette eau de l’amour ? De ta prostate ! Et oui … toutes les femmes ont une prostate mais peu le savent et trop peu savent l’apprivoiser. Grâce à ses nombreuses et très importantes recherches sur le sujet,Milan Zaviacic, un anatomiste slovaque qui travaille aux États-Unis, a réussi à faire accepter et enregistrer le terme  « prostata femina » au comité fédératif international de terminologie anatomique en 2001. C’est très récent, comme tu le peux le constater ! La prostate féminine est donc enfin reconnue comme organe génital urinaire fonctionnel produisant un liquide prostatique.
Par ailleurs, tu as déjà dû entendre parlé du point G ? Ce point G n’est rien d’autre que la « partie de contact » de la prostate féminine. Juste à l’entrée du vagin, tu as sa tête qui correspond à l’urètre (le petit orifice d’où sort le pipi) et lorsque tu glisses ton doigt tout doucement, tu as le corps du point G ( il suit la courbe de ton doigt , il est comme ondulé ). Enfin un peu plus loin, tu as la queue du point G plus lisse et plus doux.
Je te donne tous ces détails car il est important, pour toi et ton épanouissement sexuel, que tu connaisses bien ton corps. Explore-le , joue avec lui ! Si tu veux en savoir encore plus, je t’invite à consulter mon site.
Enfin, je ne peux pas te parler de tout ça sans faire un peu d’histoire : dans l’Antiquité, l’éjaculation féminine était un événement banal tout à fait ordinaire dans la vie quotidienne et sexuelle des grecs et des romains. Ils appelaient ce liquide le Liquor Vitaé (liqueur de vie). Ils pensaient qu’il était indispensable au processus de reproduction, qu’il avait la même valeur fécondante que le sperme et que le mélange des deux éjaculats pouvait assurer la procréation à lui seul.
Par ailleurs, en Inde on l’appelle L’Amrita : nectar des dieux. L’enseignement tantrique invite et conseille de boire ce fluide à sa source car on le sait être un élément nutritif sain, rempli d’hormones, de vitamines et de sels minéraux. En Inde toujours, on a même retrouvé des statues de déesses jaillissantes dans des temples dédiés au Tantra. On sait aussi que l’éjaculation féminine était utilisée dans de nombreuses pratiques religieuses sacrées. Tu es donc une déesse ;-)
Je te souhaite une multitude d’orgasmes libérateurs et joyeux … Vive le plaisir !

LE BON AVIS TRENDY : Avis aux amateurs/amatrices de films pornos : peu de filles ont la puissance d’un tuyau d’arrosage entre les jambes. Oui, les films pornos vous mentent. Ne vous attendez donc pas à en prendre plein la vue à tous les coups. Commencez par repérer les signes avant-coureurs de l’éjaculation de votre amante et savourez le moment. Vous trouvez ça dégoutant ? Dites-vous que le sperme l’est tout autant… On effleure ici l’épineuse question de la représentation de la sexualité féminine dans nos sociétés. N’hésitez pas à mener votre propre enquête sur le sujet, vous y ferez des découvertes étonnantes ;) Vous pouvez aussi commencer par ça !
EN BREF : « Il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau »
Daisy

2 commentaires:

  1. Cette jouissance est spectaculaire. l'explosion de plaisir manifestée par les flots !

    RépondreSupprimer