mardi 4 octobre 2016

CROP CLITORIS


Un Crop Clitoris près de Montpellier



Le 1er octobre 2016, un clitoris de 120 mètres de long est apparu dans un champ aux abords de Montpellier. Le terme Crop clitoris est en référence aux crops circles : vastes dessins réalisés dans les champs.

Pour une plus grande visibilité du clitoris

En 2016, le clitoris n’a toujours pas de visibilité dans les manuels scolaires de S.V.T (Sciences de la Vie et de la Terre). Soit le clitoris y est tout simplement absent, soit il est juste nommé sans référence à sa fonction d’organe du plaisir féminin. L’enseignement reste focalisé sur les organes reproducteurs de la femme. Notre Crop Clitoris jouxte un campus scolaire, une promiscuité qui tombe à pic !

Idem en sexologie, le clitoris est à peine enseigné. Le plaisir féminin reste donc tabou dans le monde médical. Seul le plaisir vaginal est enseigné où le clitoris jouerait un rôle secondaire, avec des arguments qui sont souvent incompatibles avec les données anatomiques.

Rappelons que le clitoris est connu depuis l’antiquité grecque. Les anatomistes européens l’ont redécouvert au milieu du XVIème siècle en proposant alors de nouvelles descriptions sur la base de leur dissection de cadavres. Charles Estienne à Paris, dans un traité d’anatomie publié en 1545 en latin et 1546 en français, puis Realdo Colombo et Gabriele Fallopio à Padoue, dans leurs traités respectifs de 1559 et 1561. Les premières représentations montrant le gland et les longs piliers datent de 1600 (Casseri 1600), et les bulbes vestibulaires sont dans tous les traités d’anatomie de la seconde moitié du 19ème siècle (Kobel, 1950).

Puis au 20ème siècle, une grande vague d’obscurantisme sexuel fait disparaitre le clitoris des traités d’anatomie. En 1998, l’urologue australienne Helen O'Connell ose briser l’omerta clitoridienne et remet au grand jour les découvertes précédentes.
On ne peut plus laisser dire que les petites filles n’ont « rien » ni que le plaisir féminin est un « mystère ». Il est grand temps de savoir que le clitoris est le seul organe uniquement dédié au plaisir sexuel féminin et non son cerveau ou son vagin.
Les filles comme les garçons ont un organe fait de tissus érectiles qui se gorgent de sang lors de l’excitation sexuelle, il est la source primaire de l’orgasme.


Dimanche 9 octobre 2016 à 11h (date et heure à confirmer selon de la météo)
les photos aériennes seront réalisées.
Nous appelons les femmes à venir habillées en rouge pour représenter les terminaisons nerveuses de l’extrémité du gland, la seule partie sensible du clitoris. Rendez-vous au parking du Campus St Joseph PIERRE ROUGE - 600 avenue du Campus Acropoles 34980 Montferrier sur Lez. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire