vendredi 27 septembre 2013

28 SEPTEMBRE = JOURNÉE MONDIALE POUR LE DROIT À L'AVORTEMENT


En France, lloi du 17 janvier 1975 relative à l'interruption volontaire de grossesse, dite loi Veil, est une loi impulsée par la mobilisation de nombreux milieux associatifs de gauche dont on peut retenir notamment le Manifeste des 343 puis le Manifeste des 331. Le vote à l'Assemblée nationale a fait l'objet de débats. La loi est adoptée grâce à la presque totalité des votes des députés des partis de gauche et du centre malgré l'opposition de très nombreux députés de la droite. Promulguée le 17 janvier 1975 , elle dépénalise l'avortement dans certaines conditions. Nommée d'après Simone Veil, qui l'a impulsée, cette loi complète alors la loi Neuwirth, qui légalisait la contraception à partir de 1972 (date des premiers décrets d'application alors qu'elle avait été votée en 1967).





Chaque année dans le monde, 5 millions de femmes sont hospitalisées pour des complications sévères liées à des avortements pratiqués dans des conditions dangereuses et  47 000 femmes en décèdent. Cela représente 13% de la mortalité maternelle dans le monde. Une insupportables amère réalité : 60 % de la population mondiale vit dans un pays où l’IVG est interdit ou fortement restreint.


Le droit à l'avortement est fondamental, pour toute fille et femme de la planète. Il devrait être libre, gratuit et accessible à toutes.

Le droit à disposer de son corps est un fondement historique et un acquis majeur de l’émancipation des femmes. Une minorité de pays ont légalisé l’avortement.

Dans les pays où ce droit est acquis, les obstacles sont de plus en plus nombreux et le rendent moins accessible. Si les situations sont contrastées, ces remises en cause touchent un grand nombre de pays. Le droit à l’avortement est un droit fragile.


Le 28 septembre 2012, une lettre ouverte de 300 féministes de plus de 70 pays était publiée afin de faire entendre les voix des féministes du monde entier qui se battent pour le droit à l’avortement dans leur pays et dans les instances internationales comme l’ONU.






Aucun commentaire:

Publier un commentaire